The Gift dans la presse

Article dans l’Est RÉPUBLICAIN



 

RENÉ BOSC PROJET THE GIFT À MONTBÉLIARD

 

L’ASPECT SOCIAL A CONVAINCU LE CHEF D’ORCHESTRE RENÉ BOSC

 

 

 

 

Comment avez-vous eu connaissance du projet de Francis Décamps ?

- On s’est rencontré, il y a trois ans, dans le Nord de la France. Puis Francis m’a appelé pour me parler « d’un truc ». C’était le projet The Gift. On s’est retrouvé tous les deux au Japon pour enregistrer la jeune Senri Kawaguchi, une prodige de la batterie, en vue de la réalisation du CD The Gift. Un choc absolu pour sa connaissance de la batterie.

 

Qu’est-ce qui vous a le plus séduit dans ce projet ?

- C’est l’aspect social qui a retenu mon attention. Je suis père de six enfants. J’ai été séduit aussi par la dimension communautaire de ce projet. Une dimension comparable à celle du West-Eastern Divan Orchestra de Daniel Barenboïm. C’est pour cela que c’est hyper important pour moi de travailler avec Francis.

 

Quel est votre rôle dans ce projet ?

- Je dirigerai un ensemble orchestral de 14 musiciens, tous issus de l’Orchestre Victor Hugo de Franche-Comté. Il y aura sept bois et sept cuivres. Je jouerai aussi de la guitare.

 

Est-ce la première fois que vous allez jouer aux côtés de musiciens issus du rock ?

- Je me suis toujours intéressé à ces musiques. Le rock doit être traité comme la musique classique. Le Fox-trot de Genesis peut être joué comme le Voyage d’Hiver de Schubert. L’important est de ne pas rester entre soi. Il faut faire des efforts pour s’ouvrir aux autres et être généreux.

 

Propos recueillis par J.B

 


Le chèque de 15 000 euros remis par les dirigeants de la société Cristel aux acteurs de ce projet de concert unique à New York.
Photo Francis REINOSO.

 

COMMÉMORATION - CONCERT UNIQUE EN 2017 AVEC DES JEUNES DU NORD FRANCHE-COMTÉ À NEW YORK
15.000 € POUR JOUER AU PIED DE LA STATUE DE LA LIBERTÉ

 

 

LE PROJET COLLECTIF de Francis Décamps, ex-claviériste d’Ange et leader du groupe Gens de la Lune, a séduit Cristel (nos éditions des 10 juillet et 15 septembre).

 

Spécialisée dans la fabrication d’articles de cuisson et ustensiles de cuisine de luxe et implantée à Fesches-le-Châtel, la société a décidé de se lancer dans cette très belle aventure humaine.

 

Bernadette Dodane, coprésidente, Emmanuel Brugger, directeur général, et Damien Dodane, directeur de la filiale de Cristel aux États-Unis, ont remis hier un chèque de 15 000 € pour que le rêve « un peu fou » de Francis Décamps devienne réalité.

 

Ce rêve, qui aurait pu être aussi celui d’un Martin Luther King, est de permettre à des jeunes des quartiers du Nord Franche-Comté de participer en 2017, à l’occasion de la commémoration des 130 ans de la statue de la Liberté à New York, à un concert unique. Il sera donné au pied même du monument réalisé par le sculpteur Auguste Bartholdi.

 

Ce concert réunira des musiciens professionnels venus du rock et de la musique classique ainsi que l’orchestre des jeunes attaché à l’orchestre Victor Hugo de Franche-Comté.

 

Inspirée de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvoràk, la musique a été écrite par Francis Décamps, et réorchestrée par René Bosc, directeur de la fondation Igor Stravinsky.

 

La société Cristel est la première entreprise à apporter une aide financière conséquente à ce projet à la fois social et culturel. D’autres entreprises ou organismes ont fait connaître leur intérêt, ainsi que l’a confirmé Denis Sommer, élu régional, vice-président de Pays de Montbéliard Agglomération et maire de Grand-Charmont.

 

Au premier rang desquelles Numerica, pôle numérique de Franche-Comté, qui met à disposition son studio numérique. C’est dans ce studio que la nouvelle… Symphonie du Nouveau Monde est en cours d’enregistrement.

 

Sortie imminente du CD

 

L’œuvre sera disponible sur un CD, dont la sortie est imminente. Il sera commercialisé au prix de 15 €. La recette de la vente servira à financer en partie le déplacement à New York de l’orchestre des jeunes. Il est recommandé de précommander le CD dès à présent (lire ci-dessous).

 

« Des discussions sont en cours avec Air France, la SNCF ainsi qu’avec le ministère des Affaires étrangères », précise Denis Sommer, qui soutient ce projet depuis le premier jour.

 

Jacques BALTHAZARD